Nous faisons presque autant confiance à un utilisateur d’une plateforme collaborative en ligne qu’à un ami

Nous faisons presque autant confiance à un utilisateur d’une plateforme collaborative en ligne qu’à un ami

Une étude européenne co-signée par NYU Stern et BlaBlaCar, examine la façon dont la confiance est créée en ligne et ses implications pour la société.

Trust Levels_France covoiturage confiance“Entering the Trust Age”, une étude co-signée par NYU Stern et BlaBlaCar, conduite auprès de plus de 18 000 personnes en Europe, examine la façon dont la confiance est créée en ligne et ses implications pour l’économie collaborative et la société en général.

L’étude, co-écrite par Arun Sundararajan, Professeur à NYU Stern et auteur également d’un nouvel ouvrage intitulé The Sharing Economy, et Frédéric Mazzella, fondateur de BlaBlaCar, analyse les données d’une enquête réalisée auprès de 18 289 covoitureurs à travers 11 pays, afin de comprendre comment les individus sont capables de développer entre eux un haut niveau de confiance, avant même de se rencontrer en personne.

Les auteurs de l’étude tirent une grande conclusion marquante : les sondés accordent un niveau de confiance plus élevé envers d’autres personnes – jamais rencontrées – mais qui ont un profil bien renseigné en ligne, qu’envers leurs collègues ou voisins. Ce niveau de confiance est d’ailleurs presque similaire à celui accordé à leurs amis et parents.

Un “capital confiance” accumulé et accessible instantanément

Le rapport révèle également un profond changement en cours et à grande échelle des comportements. Il explique comment les plateformes en ligne génèrent de la création de confiance interpersonnelle à une échelle sans précédent.

Grâce à l’interconnectivité et aux outils de confiance digitaux, les individus sont maintenant capables de cumuler un “capital confiance”, qui résulte de la combinaison d’informations sur l’identité et le profil de chaque personne, et d’évaluations données lors de multiples interactions ponctuelles. Par conséquent, la fiabilité d’une personne peut maintenant être instantanément évaluée à partir d’un profil en ligne, sans qu’il n’y ait eu de rencontre physique avec cette personne.
L’échelle inédite de la confiance interpersonnelle permise par ces nouveaux réseaux de confiance digitale libère d’immenses opportunités de collaboration entre individus La collaboration peut aller au delà du commerce en ligne et faciliter un partage à enjeux plus élevés tels le covoiturage, l’auto-partage, ou la location d’appartements entre particuliers.

En outre, le rapport dévoile que la confiance créée sur des plateformes collaboratives a des répercussions positives sur toute l’économie du partage. Près de la moitié des sondés (48%) déclarent que le covoiturage les a rendus plus ouverts aux autres. De même, ceux qui ont déjà fait du covoiturage sont jusqu’à trois fois plus susceptibles de se livrer à d’autres activités de l’économie du partage.

Le rapport livre également les six ingrédients essentiels que les plateformes digitales peuvent utiliser pour favoriser la confiance au sein de leurs communautés : le modèle D.R.E.A.M.S, l’acronyme de Declared (Déclaré); Rated (Evalué); Engaged (Engagé) – Active (Actif) – Moderated (Modéré); et Social).

“La confiance digitale facilite les interactions dans le monde réel. La fusion du numérique et du réel repose sur cette nouvelle infrastructure de la confiance . Elle donne davantage d’outils aux individus, elle remodèle la façon dont nous sommes connectés les uns aux autres, et elle transformera l’économie”.
- Arun Sundararajan
“La confiance digitale est à la confiance interpersonnelle ce que l’invention du téléphone a été pour la communication humaine. Le téléphone a soudainement permis aux personnes de communiquer instantanément avec tout le monde; de la même façon, les réseaux de confiance digitale permettent aux individus de télécharger le “capital confiance” de toute personne avec effet immédiat. Un profond changement de paradigme est en cours autant de la portée que de l’instantanéité de la construction de la confiance.”
- Frédéric Mazzella

Les auteurs prédisent qu’à mesure que les individus renforcent leur confiance entre eux à travers des interactions économiques et sociales réussies en ligne, le niveau global de la confiance dans la société continuera de croître, ouvrant la voie à une nouvelle ère : l’ère de la confiance.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le rapport complet en cliquant ici.Confiance-covoiturage-Trust_Report3A propos de BlaBlaCar
BlaBlaCar rassemble la plus large communauté de covoiturage longue distance au monde. La startup française met en relation des conducteurs voyageant avec des places libres et des passagers souhaitant faire le même trajet. Les coûts du trajet (péage et essence notamment) sont partagés entre les covoitureurs. Le nom « BlaBlaCar » vient du fait que les covoitureurs choisissent s’ils sont plutôt « Bla », « BlaBla » ou « BlaBlaBla » en voiture selon leur degré de bavardage.

A propos de NYU Stern School of Business
New York University Stern School of Business, située au coeur du Greenwich Village, est une des principales écoles de management et un des meilleurs centres de recherche du pays. NYU Stern offre un large portfolio de programmes académiques de premier, deuxième et troisième cycles, tous enrichis par le dynamisme, l’energie et les ressources de la ville de New York, capitale mondiale du business. Pour plus d’informations, vous pouvez visiter www.stern.nyu.edu.

Contact Presse :
Kevin Deniau
presse@blablacar.com

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer un service web amélioré et davantage personnalisé. Consultez notre Utilisation des cookies

Proposer un trajet