Top 5 des anecdotes de covoiturage   ❄️ Spécial fêtes de fin d’année ❄️

Top 5 des anecdotes de covoiturage   ❄️ Spécial fêtes de fin d’année ❄️

Pour célébrer le cap des 100 millions de membres BlaBlaCar dans le monde, nous vous avons demandé de partager avec nous vos meilleurs souvenirs de covoiturage. Avec plus de 200 millions de rencontres chaque année, des moments uniques, inoubliables et parfois insolites arrivent souvent !

Plusieurs milliers d’entre vous avez répondu et on ne pouvait pas garder ça pour nous. On a préparé une sélection de nos anecdotes préférées de covoiturage pour les fêtes de fin d’année (La 3ème nous a fait fondre 💗).

1. Le Père-Noël est un Jazzman

Selon une étude, la culture (musique, théâtre, …) est le 4ème sujet le plus abordé en covoiturage (dans 37% des trajets) après les hobbies, les voyages et la vie personnelle.

« Alors que je n’étais pas enjoué à l’idée de n’avoir que 2 jours de vacances pour Noël 2018, j’ai covoituré parmi 3 passagers géniaux, dont un jazzman des plus talentueux qui m’a immédiatement invité à son concert. J’y ai emmené mes parents le soir-même, la veille de Noël. Un souvenir magnifique. »
- Théophile

2. Réveillonner avec ses covoitureurs

« J’ai fait un covoiturage un 31 décembre avec de parfaits inconnus et je conduisais. Le trajet s’est tellement bien passé que nous avons commencé à fêter le jour de l’an dans la voiture en chantant et dansant. Plus tard dans la soirée, nous nous sommes retrouvés en boîte avec nos amis respectifs et nous avons passé je pense un de nos meilleurs jours de l’an. »
- Marine

Vous avez aussi vécu des trajets extraordinaires ?

Partager une anecdote

3. Il n’y a pas d’âge pour covoiturer

Contrairement à certaines idées reçues, le covoiturage n’est pas réservé aux étudiants. Près de 10% des passagers BlaBlaCar en France ont plus de 55 ans.

« J’ai voyagé avec Henriette, 84 ans, lors d’une veille de Noël. C’est sa belle fille qui m’avait contacté via BlaBlaCar. Henriette ne peut voyager en train et en bus car les marches sont trop hautes. Elle ne peut voyager qu’en voiture. J’ai donc accepté la demande de trajet. Henriette nous a raconté pleins d’anecdotes et les discussions étaient très intéressantes. Lorsque je l’ai déposée à Caen, toute sa famille l’attendait : enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants. Ils m’ont tous remercié chaleureusement car grâce au covoiturage, ils pouvaient passer Noël ensemble et en plus la voiture était remplie de cadeaux ! »
- Dimitri

4. Saint-Sylvestre sur la bande d’arrêt d’urgence

« J’allais de Toulouse à Tarbes en covoiturage pour le nouvel an, nous étions trois, j’étais passagère. L’ambiance était géniale, on se marrait bien quand la voiture de Céline est tombée en panne ! On s’est retrouvé tous les trois derrière la rambarde de sécurité de l’autoroute un 31 décembre à 20h ! La dépanneuse met du temps à arriver et je me suis rappelé des bières que j’avais amenées pour festoyer avec mes amis. J’ai décidé de les partager avec Céline et l’autre covoitureur, et eux aussi ont sorti ce qu’ils avaient amené : chips, saucisson, bref un super apéro entre compagnons de voyage le soir de la Saint-Sylvestre. Pour un moment qui devait être long et ennuyeux, on l’a trouvé super sympa, je crois que c’était vraiment mon meilleur souvenir de covoiturage ! Merci à BlaBlaCar, car sans vous nous n’aurions pas pu connaître ça ! »
- Fanny

5. Retrouvailles inattendues

« Mon meilleur souvenir date d’il y a 3 ans environ, quand j’ai retrouvé par hasard une amie d’enfance expatriée au Canada. Arrivée à l’aéroport de Toulouse, elle rentrait pour les fêtes de fin d’année dans le Pays Basque chez ses parents. Et c’est mon trajet BlaBlaCar qu’elle a réservé. Nous ne nous sommes pas reconnues sur le profil. Quelle joie de se retrouver et de se raconter nos aventures ! Un souvenir inoubliable ! »
- Anne-Lise

Laissez la magie des fêtes opérer ✨

Publier un trajet Rechercher un trajet

Bonus : Comment tout a commencé

Saviez-vous que l’idée de BlaBlaCar est née d’un besoin personnel de son fondateur Frédéric Mazzella ?

« C’était en décembre 2003, je continuais à actualiser la page du site internet de la SNCF pour trouver un train pour passer les fêtes en famille en Vendée. Il devait bien rester au moins un billet disponible ? Après m’être rendu à l’évidence que ma quête était vaine, j’ai fini par appeler ma sœur cadette pour la convaincre de faire un long détour et de passer me prendre à Paris. Sur la route, en regardant par la fenêtre, j’ai soudainement vu passer le train le long de l’autoroute A10 sur laquelle nous roulions. Le train – complet – dans lequel j’aurais dû être. Et tout autour de nous, des milliers de voitures – vides pour la plupart – filaient. J’ai réalisé d’un seul coup ce que j’avais sous les yeux : il y a bien des places disponibles pour se rendre en Vendée, mais elles ne sont pas à bord du train, elles sont en fait dans les voitures ! Je n’ai pas dormi pendant les 72 heures qui ont suivi. La suite, vous la connaissez. »
- Frédéric Mazzella, Fondateur et Président de BlaBlaCar

Vous en voulez d’autres ?

Cela tombe bien, des histoires de covoiturage, on en a par milliers ! Parcourez la carte pour lire l’histoire de l’un de nos 100 millions de membres.

Découvrez-en plus

BlaBla à Bord

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer un service web amélioré et davantage personnalisé. Consultez notre Utilisation des cookies

Proposer un trajet