Information presse Coronavirus Covid-19

Information presse Coronavirus Covid-19

L’épidémie du coronavirus Covid-19 a un impact direct sur l’activité de BlaBlaCar (-15 %) et BlaBlaBus (-20 %) en France. Pour assurer la sécurité des voyageurs face à l’épidémie, des mesures exceptionnelles ont été prises.

Paris, 11 mars 2020

Des mesures pour limiter la propagation de l’épidémie

En tant que solution de mobilité internationale, BlaBlaCar suit l’évolution de la situation au plus près et applique les recommandations officielles de chaque pays. Nous invitons les voyageurs à respecter les consignes des autorités locales et à prendre les précautions demandées.

Pour ceux qui ne souhaitent plus voyager, la politique d’annulation a été assouplie : ils peuvent désormais annuler leur trajet sans frais.

De plus, des mesures sont prises par BlaBlaCar et BlaBlaBus pour garantir la sécurité et le bien-être de leurs voyageurs et pour limiter la propagation de l’épidémie :

  • Diffusion des messages de prévention en ligne et dans les bus, auprès des voyageurs ainsi qu’auprès du personnel BlaBlaBus
  • Nettoyage complet des bus après chaque trajet
  • Mise à disposition de gel hydroalcoolique dans les bus et les gares routières

En Italie, où le gouvernement a limité les déplacements à des critères de stricte nécessité, la circulation des BlaBlaBus a été interrompue depuis le 10 mars. En temps normal, BlaBlaBus opère une dizaine de lignes internationales vers Milan, Turin, Venise, Bologne…

Un impact conséquent en Europe de l’Ouest

Initialement limitée aux trajets internationaux vers l’Italie, la baisse du volume d’activité sur les trajets longue distance est désormais visible sur toute l’Europe de l’Ouest.

En France, elle représente une baisse de 20 % sur BlaBlaBus et 15 % sur BlaBlaCar. La différence entre le bus et le covoiturage pourrait s’expliquer par le fait que les voyageurs semblent plus rassurés à l’idée de voyager avec un petit nombre de personnes et de pouvoir se parler avant le départ.

Sur l’application de covoiturage domicile-travail BlaBlaLines, l’activité n’est pour le moment pas affectée par la crise, peut-être car les utilisateurs ont tendance à partager régulièrement leur trajet avec les mêmes personnes, en qui ils ont confiance.

Dans les pays non européens comme la Russie ou le Brésil, où BlaBlaCar compte des millions de membres et qui représentent aujourd’hui la majorité de l’activité de BlaBlaCar, aucun impact n’est constaté pour le moment.

« L’épidémie mondiale du coronavirus Covid-19 touche tous les secteurs et impacte très directement celui du transport. Nous sommes inquiets des conséquences qu’elle peut avoir, tant sur la santé de gens que sur l’économie. Pour le moment, le covoiturage semble être plus résistant, comme il avait déjà pu l’être dans d’autres situations exceptionnelles, ce qui s’explique par la relation de confiance entre les membres et la grande flexibilité du mode. Son volume d’offre s’adapte de manière organique aux variations de la demande, contrairement aux transports traditionnels.

En revanche, l’impact sur le bus en Europe risque d’être plus important, et tout particulièrement pour les PME autocaristes qui sont nos partenaires : elles subissent une baisse catastrophique de l’ensemble de leurs activités, et ne sont pas prêtes à faire face seules aux difficultés économiques qui en découlent. Nous travaillons avec elles et avec le gouvernement pour proposer des conditions de voyage sûres et pour résister à la baisse de la demande. »

- Nicolas Brusson, CEO et co-fondateur de BlaBlaCar.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer un service web amélioré et davantage personnalisé. Consultez notre Utilisation des cookies

Proposer un trajet